Site d'information français de la société Centre Région, fabricant des Correcteurs d'Etat Fonctionnel.

CheminArticles  > Réseaux Hartmann, Curry

Réseaux telluriques : plus besoin de déménager !

Quand on évoque les réseaux Hartmann, Curry, … on parle d’une certaine façon de « réseaux électromagnétiques » de la terre, aussi appelés réseaux « cosmo-telluriques ». Ils portent le nom des personnes qui les ont mis en évidence, messieurs Hartmann pour l’un et Curry pour l’autre, tous deux docteurs par ailleurs.

Le réseau Hartmann, souvent appelé réseau global, est lié au champ magnétique terrestre. Il se compose d’un réseau sous forme de grille orienté vers le Nord, avec des bandes de 20 à 30 cm de large qui à leur tour sont distantes l’une de l’autre de quelque deux mètres dans la direction nord-sud et de 2,5 mètres dans la direction est-ouest.  Ces valeurs peuvent toutefois varier selon la situation géographique.

Le réseau Curry, également sous forme de grille, est constitué de diagonales et se superpose au réseau global de Hartmann. La distance entre ses lignes est de trois à quatre mètres avec des largeurs de bandes de quelque 60 cm. Comme le réseau Hartmann, le réseau Curry englobe la terre tout entière.

Les croisements de lignes de ces réseaux appelés les « nœuds énergétiques » ou encore « zones géo-pathogènes » concentrent une forte énergie qui est capable de traverser notre corps, d’altérer notre bien-être, notre santé et même de nous rendre malade...

L’effet négatif du rayonnement terrestre ne se voit pas forcément dès le premier jour. Il est plutôt insidieux. Les premiers symptômes peuvent se manifester éventuellement dans des troubles du système immunitaire ou par une maladie sans gravité qui malgré une thérapie réussie, réapparait brièvement peu après, sans qu’il existe une raison explicable pour cela.

Même si beaucoup de gens sont sceptiques, voire nient totalement l’existence de ces rayonnements, ne leur connaissant par conséquent aucun effet, il s’avère que le rayonnement terrestre n’a d’effet pathogène que lorsqu’on reste sur les zones de croisement plusieurs heures par jour. Cela vaut surtout et tout particulièrement pour les places de repos, de sommeil. Également la personne qui travaille dans un bureau et qui se tient près de huit heures par jour à la même place de travail.

Il existe des études de spécialistes divers dont les enquêtes ont livré des preuves évidentes l’impact négatif des rayonnements terrestres sur les êtres humains.

Le Dr Otto Bergsmann de l’Université de Vienne a publié les résultats de son projet de recherche scientifique dans un livre paru en 1990 : “Risikofaktor Standort – Rutengängerzone und Mensch (l’emplacement, facteur de risque – zone de sourciers et être humain”.

Comment se protéger de leurs effets négatifs ?

Avant cela, il faut d’abord savoir s’il y a des rayonnements terrestres autour de nous et où ils se trouvent exactement, et notamment où se situe un croisement des lignes de réseau Hartmann ou Curry. Ils sont reconnaissables à l’aide d’une baguette de sourcier, d’une aiguille de boussole par radiesthésie, d’un pendule, ou d’une antenne de Lecher.

La méthode la plus simple pour se protéger serait de changer le lit, le fauteuil, le canapé de place. Dès que le meuble est hors de la zone de croisement, l’effet pathogène des rayonnements s’arrête. Mais parfois cette solution est très difficile à mettre en place. Dans ce cas-là, les CEF peuvent venir au secours, car ils suppriment efficacement les influences géo-pathogènes dans la plupart des cas.

En plaçant un CEF de votre choix sur le Nœud énergétique du réseau Hartman ou Curry, nous neutralisons leur impact négatif au sein de notre habitat ou sur notre lieu de travail.

À Découvrir Aussi:

EauMorte-Vivante-2019.jpg

CEF « Eau morte » et CEF « Eau vivante ». Pourquoi ces CEF sont-ils si importants ?

Comment atténuer l'effet de vaccin à l’aide des CEF ?

Maladie de Lyme : Traitement Naturel par les Correcteurs d’état fonctionnel

Étude des effets du CEF « Mamma » sur l’organisme féminin